Confinement : le quotidien des gardiens d'immeuble

23/04/2020
Gardiens d'immeubles

Les gardiens d'immeuble sont, eux aussi, en 1ère ligne dans cette crise sanitaire. Ils continuent d'assurer leurs missions en entretenant les parties communes et en assurant le lien social dans la mesure du possible.

 

 

Kevin Gracio
Kevin, gardien d'immeuble dans le quartier des Cotterêts, nous raconte son quotidien :

Bonjour Kevin, comment tes missions ont-elles évoluées depuis le début du confinement ?

" Pour l'évolution de nos missions, nous sommes plus concentrés sur l'entretien des parties communes sur le site avec, principalement, le nettoyage des halls, interrupteurs, rambardes, poignées de portes... Nous sommes également toujours disponibles par téléphone en cas de questions ou problématiques de nos locataires. Nos horaires ont été aménagés (nous terminons plus tôt) mais nous restons en astreinte téléphonique jusqu'à 17h30.

Quelles mesures prends-tu pour assurer ta santé et celle des locataires ?

" Notre Responsable Proximité, Emmanuel, nous fournit des moyens de protection (gants jetables, masques , gel hydroalcoolique...). À chaque entrée et sortie de notre local, nous respectons les gestes barrières. Nous respectons la distance de sécurité entre nous et le locataire pendant nos missions. Nous tâchons d'éviter le plus possible les contacts physiques pour assurer la santé des deux côtés ".

Comment se passent les relations avec les locataires en cette période compliquée ?

" Dans l'ensemble, ça se passe bien. Certains se protègent bien et nous prenons des nouvelles depuis leurs fenêtres ou leurs balcons. Il y a, bien sûr, quelques incivilités comme des dépôts d'encombrants dans les parties communes, des poubelles laissées sur le palier... Parfois, nous assistons à des regroupements de locataires malgré les recommandations. Pour les conflits, en revanche, j'en ai très peu rencontré. Pour régler un conflit, on peut appeler le locataire mis en cause, mettre un avis de passage ou envoyer un formulaire des troubles.

Certains locataires ont mis à disposition des dérogations de déplacements vierges au niveau des panneaux d'affichage pour ceux qui n'ont pas d'imprimantes ou internet ! "

 

Un grand merci aux gardiens de Fougères Habitat pour leur travail !

Tweeter Partager
Une question ?